Velouté d’Achira avec moules et algues en croûte feuilletée.

C’est une recette qui puise son inspiration à la croisée des chemins entre la légende du peuple Arachan et l’histoire. C’est un drame et une prophétie que la nation amérindienne nous a légué. L’arachane qui, comme son étymologie l’indique, est “le peuple qui voit le soleil se lever” (Ara est le jour, et chane celui qui voit) a pour scène le département de Rocha en Uruguay à la frontière du Rio Grande do Sul au Brésil.

 

Alúa cultive des achiras rouges, que le fleuve transporte dans les parties les plus éloignées. Et l’Oulmá [la Lagune Noire] les embrasse pour les libérer généreusement sur les chemins qui mènent au Cerro de Las Maravillas. La mère de sa mère lui apprend des secrets. Cependant, la vieille femme dit : Quand tu seras grande, tu devras aller au Cerro de las Mujeres [Cerro Verde], au temple sans murs, et elles t’enseigneront la vérité sur les choses de la vie et les chemins de l’âme.“

Le Mystère du Coeur de Pierre. Carlos Ferrer Olmedo.

 

 

La fleur d’Achira était sacrée pour le peuple arachan, c’est une plante qui appartient à la famille des canacias (canna edulis) dont il existe plus de 70 espèces, elle a probablement été domestiquée dans la région andine à l’époque préhispanique de la Colombie à l’Équateur, avec une dispersion rapide du Mexique au Chili du nord. Elle est aujourd’hui largement répandue dans de nombreuses régions du monde et peut être cultivée entre 500 et 2 700 mètres d’altitude. Elle est connue sous différents noms et est très appréciée dans la cuisine de l’Equateur, Pérou, Colombie,Thaïlande et du Vietnam. Les rhizomes sont riches en amidon et peuvent être consommés bouillis, frits, cuits au four ou à la braise. À partir des rhizomes, on peut obtenir de la farine et de l’amidon avec lesquels on fait du pain des biscuits, des pâtes fraîches ou sèches, arepas, etc… Les feuilles sont utilisées pour envelopper et cuire les tamales, les quimbolitos et les bourgeons des feuilles. Le rhizome tendre ainsi que les fruits mûrs et les graines fraîches peuvent aussi être consommés en salade ou cuits.

 

Velouté d’Achira avec moules et algues en croûte feuilletée.

Pour 8 personnes

Temps de réalisation: une heure et demie.

Facile

Ingrédients :

1 kg de rhizome d’achira
300 gr de moules
100 g d’algues fraîches (Ulva lactuca)
2 oignons moyens
1 cuillère à soupe de beurre
100 cl de crème liquide
Bouillon de légumes
Pâte feuilletée
1 œuf
Sel et poivre

Unbenandfdnt 1212

Élaboration :

  • Éplucher et rincer les rhizomes d’achira, les couper en cubes et faire de même avec l’oignon.
  • Dans une casserole, faire chauffer le beurre et ajouter les oignons et le rhizome, caraméliser légèrement à feu doux afin d’accentuer le goût de noisette.
  • Verser le bouillon de légumes jusqu’à couvrir les légumes ( au moins 2 cm au-dessus).
  • Couvrir la casserole et cuire 40 minutes à feu doux, une fois cuite ajouter la crème liquide. Mixer le contenu et passer la préparation au tamis afin d’obtenir une texture moelleuse.
  • Ajouter les moules cuites et décortiquées avec les algues ciselées. Saler, poivrer et faire refroidir la préparation.
  • Remplisser les bols de soupe en laissant quelques centimètres de bord et coupez la masse de pâte feuilletée en disques de quelques centimètres de plus que le haut des bols.
  • Humidifier le bord des bols avec un peu d’eau et placer délicatement les disques de pâte feuilletée au-dessus en appuyant légèrement sur les bords pour faire adhérer la pâte. Avec l’œuf battu, badigeonner la pâte.
  • Préchauffer le four à 200° et enfourner les bols de soupe pendant environ 20 minutes le temps que la pâte feuilletée soit cuite et correctement dorée.
  • Servir chaud et au moment de manger, casser la croûte de pâte feuilletée.

Et il ne reste plus qu’à savourer !

Observation :

Le rhizome d’achira frais peut être conservé surgelé ou élaboré sous forme de farine et d’amidon, la partie utile de la plante avec les fruits peut être déshydratée ou encore surgelée.